• Les activités de Dar Daïf

    En court ou en long séjour

En cours ou en long séjour, votre passage à Dar Daïf vous ouvrira de nombreuses possibilités pour découvrir et admirer tous les trésors naturels et culturels de la région Sud Est du Maroc.

Lac de Ouarzazate

Situé à 500 m de Dar daïf, le lac existe depuis 1971 suite à la construction du barrage El Mansour Eddahbi qui retient sur le cours de l’Oued Drâa un volume de 500 millions m3 d’eau. Un nouveau paysage s’est ainsi recomposé depuis les anciens oasis jadis alimentés par les rivières en amont. Ces espaces naturels sont devenus aujourd’hui des lieux refuges pour une faune très diverses dont de nombreux oiseaux migrateurs qui y font halte sur leur itinéraire saisonnier et après la traversée du désert. Quelques mammifères rares au Maroc s’y retrouvent donc le fennec, la belette rayée d’Afrique du Nord, le chat sauvage africain, la genette commune ou encore la loutre commune.

Kayak

Oasis de Skoura

la palmeraie de Skoura représente l’espace oasien en tous points de sa définition. C’est un lieu de végétation isolé dans un environnement aride et dans lequel s’est agrégée au fil des temps une population d’origines diverses. Dans ce lieu de vie s’est organisée une économie fondée principalement sur une agriculture intégrée construite en une superposition bien connue des cultures, à savoir les palmiers dattiers en hauteur, ensuite les fruitiers et puis dans la couche inférieure, la plus ombragée, avec le maraîchage, les fourrages et les céréales. Cette agriculture repose elle-même sur l’irrigation artificielle des terres et jardins. De fait, la palmeraie de Skoura jouit d’une véritable authenticité écologique et culturelle. Les jardins verdoyants comme les merveilleuses casbahs qui la constituent sont le produit du génie laborieux des populations qui s’y sont succédé génération après génération. Skoura constitue un îlot de verdure et de vie qui reflète l’histoire de toute la région du Sud Est du Maroc.

Équitation

Oasis de Fint

L’oasis de Fint est le principal oasis qui borde Ouarzazate depuis la disparition au début du 20ème siècle du grand oasis qui jouxtait le douar de Taourirte, au coeur de la ville. L’origine du nom en amazighe proviendrait de la formule “N’fint” qui signifie littéralement “caché”. L’oasis de Fint est peuplé par une communauté entièrement amazighe réputée pour son hospitalité. Ses premiers habitants logeaient dans des habitats troglodytiques. L’ancien village construit sur le flanc d’un rocher qui domine l’oued est aujourd’hui en ruine. Quant aux villages habités, ils longent la rivière sinueuse qui arrose les parcelles de terre cultivées par une population paysanne modeste. La beauté de la nature ainsi que la convivialité de ses habitants font de l’oasis de Fint un havre de paix qui mérite le détour pour des ballades tout du long de l’oued ou un repos bienveillant sous l’ombre des palmiers.

Observation des oiseaux

Le lac Al Mansour Eddahbi, situé à 500 m de Dar Daïf, est alimenté par les eaux de deux oueds qui proviennent des hautes montagnes de l’Atlas. Le lac nourrit lui-même le fleuve Drâa qui serpente tout du long de la vallée qui porte son nom, faisant vivre les oasis successifs, pour rejoindre ensuite l’océan Atlantique. Les alentours du lac constituent un refuge pour les oiseaux migrateurs. Plus de 80 espèces viennent y passer l’hiver ou nicher. Des mammifères rares au Maroc s’y rencontrent comme le fennec, la belette rayée d’Afrique du Nord, le chat sauvage africain, la genette commune et la loutre commune. Le lac est ainsi un spot unique et mondialement reconnu pour l’observation de la nature et des oiseaux en particulier.

Randonnée dans les jardins du M’goun

Après l’oasis de Skoura et sur la route qui mène aux dunes de Merzouga, la vallée de Dadès offre à ses visiteurs une géographie diversifiée où les gorges encaissées entre de hauts reliefs montagneux laissent s’épanouir d’admirables jardins naturels. Arbres fruitiers, fleurs, cultures céréalières, sentiers et ruisseaux, clairière et roches éparses, tout y est agencé pour le plaisir de la randonnée

Excursion  Ait Ben Haddou

Etape incontournable pour vraiment découvrir le style architectural du Sud Est marocain : le ksar d’Aït Ben Haddou est un village fortifié classé en 1987 patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Situé à près de 30 km d’Ouarzazate, ce site est la vitrine vivante de la mémoire de toute la région.

La vallée du Drâa

La vallée de Drâa est réputée pour ses splendides palmeraies qui défilent tout du long de l’oued depuis Agdez jusqu’aux dunes de M’hamid El Ghizlane, couvrant ainsi un parcours d’environ 220 Km et s’étendant sur une largeur de 18 km. La succession des noms amazighes de ces palmeraies, Mezguita, Tinzouline, Tarnata, Fazwata, Ktaoua et M’hamid, rythme la découverte d’un monde à part, celui des oasis, où le palmier dattier est l’arbre providentiel qui verdit la région pourtant aride et apporte à ses habitants nourriture et ressources commerciales. Le palmier constitue ainsi l’élément essentiel de l’espace oasien car il permet la luxuriance des jardins où peuvent se cultiver arbres fruitiers comme les abricotiers, les grenadiers, les figuiers ou céréales comme le blé, l’orge, ma luzerne, le maïs, ainsi que des légumes.

Ballade en VTT

Que vous souhaité?


Nous souhaitons visiter:

This contact form is deactivated because you refused to accept Google reCaptcha service which is necessary to validate any messages sent by the form.
1
2
3
4
5

Vous souhaitez aller plus loin!

Découvrir les prochaines départs de Désert et Montagne Maroc.

Le plus beau voyage, c‘est celui qu’on n’a pas encore fait

Loïck Peyron